15 conseils de course pour les débutants qui n’échoueront pas

Courir sur l’asphalte ou sur le tapis roulant peut finir par être monotone pour un amateur d’activités de plein air. Si c’est votre cas, vous devriez savoir ce que la course sur piste peut offrir.

Entrez en contact avec la nature et partez sur un sentier, mais ne partez pas sans avoir au préalable pris connaissance des 15 conseils sur la course sur sentier que tout débutant devrait connaître pour faire une excursion sûre et amusante.


Voici ce que nous vous présentons 15 conseils pour les débutants sur le Trail Running :

1. définissez votre itinéraire et commencez lentement

La première étape pour se lancer dans l’aventure de la course à pied en montagne et sur des chemins de terre est de définir le lieu pour le faire.

Chaque terrain est différent et vous donnera un niveau de difficulté différent, qu’il s’agisse d’une montagne avec des pentes plus raides ou d’une surface plus plate. Il est conseillé de choisir une zone qui correspond à votre niveau d’activité physique.

Pour tout débutant, le plus recommandé est de commencer lentement, donc de laisser son ego à la maison et de trouver un rythme lent à suivre lors des premières sorties. Avec du temps, de la pratique et un bon engagement, vous obtiendrez de meilleurs résultats à chaque fois que vous courrez sur ces parcours.

2. votre sécurité est importante

S’il y a une chose que vous devez prendre en considération dès le moment où vous choisissez la zone dans laquelle vous allez courir, c’est votre sécurité ; et ici, une bonne planification est la clé pour surmonter toute situation qui pourrait se présenter.

Ayez toujours votre téléphone portable avec vous et assurez-vous de télécharger différentes applications de sécurité ou des applications qui vous permettent de partager votre position avec votre famille et vos amis. N’oubliez pas non plus de les informer avant de quitter la zone où vous vous trouvez.

C’est une bonne idée de ne pas sortir seul la première fois que vous pratiquez cette activité physique et de prendre un autre passionné de course à pied ou même votre chien pour compagnie.

3. gardez les yeux sur la route

Il est normal qu’au contact de la nature et de ses magnifiques paysages, vous vous sentiez quelque peu distrait lorsque vous courez, surtout si c’est la première fois que vous vous entraînez à la course sur piste.

Il est important de ne pas quitter la route des yeux et, si quelque chose attire votre attention, que ce soit des fleurs, des arbres ou une belle vue depuis une falaise, vous devez vous arrêter pour observer, peut-être prendre une photo avec votre téléphone portable ou un appareil photo de sport et continuer la visite.

Détourner votre attention de la piste peut vous faire trébucher ou tomber, ce que vous ne voulez certainement pas, surtout lorsqu’il s’agit de votre première course en montagne.

4. Penser au temps et non à la distance

Un certain nombre de kilomètres sur l’asphalte ou sur un tapis roulant est très différent de ce que vous pouvez réaliser en montagne, car vous rencontrerez des pentes, des obstacles et un terrain qui exigeront plus de vous.

Au lieu de vous concentrer sur la distance parcourue, prenez le temps qu’il vous a fallu pour parcourir l’itinéraire que vous avez prévu comme référence pour vos performances et visez à l’améliorer à chaque fois que vous allez courir.

Un bon conseil à mettre en œuvre lors de vos premières sorties en montagne, est de le faire plusieurs fois au même endroit, dans un mouvement de va-et-vient, jusqu’à ce que vous connaissiez le parcours et que vous augmentiez progressivement la distance.

5. Porter les bons vêtements

people-running

Comme pour toute autre activité physique, il est important que vous portiez toujours des vêtements appropriés qui vous permettent d’être souple, protégé et de vous déplacer librement lorsque vous courez dans la montagne.

Investir dans un bien veste de course qui vous garde au chaud pendant les jours où les températures sont plus basses, vous pouvez également choisir chaussettes de course ou une compression qui protège vos jambes et empêche un impact trop fort sur les muscles.

Vous devez toujours choisir des vêtements adaptés au climat de l’endroit où vous prévoyez de courir, choisir des vestes et des pantalons respirants pour les zones plus chaudes sera toujours le plus pratique et les vêtements chauds pour les endroits froids aussi.

Les vêtements imperméables sont plus qu’une option, c’est une nécessité, car vous rencontrerez différents obstacles, cours d’eau ou endroits où, en passant, vous risquez de vous retrouver trempé.

6. Les chaussures de course, un must

S’il y a un point que nous devons traiter séparément des vêtements, c’est bien chaussures de courseIls feront toute la différence dans vos performances, votre confort et le soutien qu’ils apporteront à votre corps tout au long de votre parcours.

Si vous envisagez de faire de la course sur piste une activité fréquente dans votre vie quotidienne, il est très important que vous investissiez dans une paire de chaussures de qualité, légères et adaptées au type de surface que vous pouvez trouver en montagne.

Ces chaussures sont différentes des autres modèles car elles ont une semelle plus basse, c’est-à-dire plus proche du sol, ce qui réduit la possibilité de plier les chevilles, comme cela peut arriver avec une semelle plus haute.

Il est également nécessaire que les chaussures aient une bonne traction et qu’elles se déplacent sans à-coups sur des surfaces boueuses ou avec des obstacles de terre.

Il existe de nombreuses marques sur le marché parmi lesquelles vous pouvez choisir, étant la Chaussures de course en Goretex fortement recommandé pour sa qualité, sa résistance et son confort.

7. Accessoires utiles

shoes-for-trail-running

En plus de vêtements et de chaussures appropriés, les gadgets et les accessoires peuvent être très utiles pour courir en terrain montagneux.

UN GPS, casque d’écoutelunettes de soleil, chapeaux, et même un bâtons de marche changera complètement l’expérience, car vous les trouverez extrêmement utiles pendant la visite.

N’oubliez pas un bon sac à dos où vous pouvez mettre vos affaires, un sac léger et assez large pour tout ranger facilement et sans trop alourdir votre dos.

8. Hydratation

L’hydratation, comme dans toute autre activité physique où vous mettez votre corps en mouvement, est une des choses que vous ne pouvez pas lâcher et, pour être sûr, il vaut mieux en faire trop.

Lorsque vous allez courir dans la montagne, vous ne savez pas vraiment combien de temps il vous faudra pour terminer votre parcours, il peut s’agir d’une, deux ou plusieurs heures pendant lesquelles vous serez loin de tout, il est donc essentiel d’avoir un bon approvisionnement en eau.

Un bouteille d’eau isolée est idéal pour maintenir ce liquide vital à une température agréable et très fraîche, vous pouvez également utiliser paquets d’hydratation sur le dos et même une ceinture avec des bouteilles.

N’oubliez pas que le fait de garder votre corps bien hydraté fera une différence et vous serez plus performant.

9. Utilisez vos armes

La course à pied n’est pas seulement un exercice pour augmenter la force de vos jambes, avec cet entraînement vous mettez tout votre corps en mouvement, encore plus dans des conditions de montagne où vous pouvez rencontrer toutes sortes d’obstacles.

Il est important que vos bras ne restent pas immobiles et suivent le rythme de vos jambes, afin de vous donner un meilleur équilibre à chaque pas que vous faites, ce que vous devez faire en séparant vos coudes de votre corps.

De plus, ce sont les outils parfaits pour éviter les branches ou les rochers que vous pourriez rencontrer en chemin.

10. Inclut un poids supplémentaire

Pour rendre cette formation beaucoup plus complète, vous pouvez utiliser d’autres équipements tels que gilets lourds (gilet lesté) ou des ceintures qui ajoutent quelques kilos de plus et génèrent plus de résistance lors de la course, ce qui fera augmenter votre force à chaque pas.

En ajoutant un peu de poids, vous améliorerez vos performances, mais n’oubliez pas de ne pas vous pousser au point de vous blesser, allez-y doucement et vous constaterez progressivement des changements dans vos performances de course.

L’inclusion d’autres exercices dans votre entraînement quotidien vous aidera également à améliorer vos performances. Les squats, les poignées et le poids mort sont des options parfaites pour la gym ou la maison.

11. Protégez-vous du soleil

Courir en montagne ou sur tout autre terrain de plein air implique un contact avec la nature et si vous pouvez être sûr d’une chose, c’est qu’il y aura du soleil, de la pluie ou un ciel dégagé pour vous accompagner.

Il est important de protéger votre peau des rayons UV, car les brûlures sont une possibilité lorsqu’on est exposé au milieu de nulle part où il y aura sûrement des morceaux de route sans ombre.

Utilisez des chapeaux ou des casquettes qui vous protègent, ainsi qu’un bon écran solaire avec un indice SPF élevé et différents systèmes de filtres qui protègent très bien votre peau.

12. Respecter l’espace des autres couloirs

people-trotando

Dans ces parcours et sentiers, vous trouverez sûrement d’autres athlètes, sportifs et passionnés de trail running, souvent cette rencontre aura lieu dans des espaces réduits où un seul peut passer, si cela devient votre cas, pensez toujours que chacun aura son tour, prenez les choses avec patience et respectez la place des autres en courant.

13. Patience et rétablissement

C’est un excellent exercice, où les beaux paysages, l’air frais et le contact avec la nature peuvent vous donner envie de courir plusieurs fois par semaine, mais dans ce cas, vous devez penser intelligemment et laisser votre corps récupérer complètement après chaque séance.

Les différents mouvements que vous faites en courant en montagne peuvent mettre vos muscles sous pression, il est donc conseillé de ne pas les forcer plus qu’ils ne peuvent supporter et de laisser passer quelques jours avant de retourner à la montagne.

Avec de la patience, une bonne récupération et un bon rythme d’exercice, vous obtiendrez de grands résultats, alors n’oubliez pas de prendre soin de votre corps.

14. Trouver de nouveaux itinéraires

Si vous trouvez un bon endroit pour pratiquer le trail running, profitez-en. Connaissez tous ses chemins, ses passages secrets, ses itinéraires, etc. mais ne restez pas éternellement au même endroit.

Il y a des millions de sentiers à suivre, certains avec un niveau de difficulté plus élevé que d’autres, avec ou sans obstacles, alors découvrez tous ceux que vous avez à proximité et faites de l’exercice de façon très amusante.

15. Profitez-en et passez un bon moment

Si ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’aventure de la course sur piste est la monotonie des exercices en salle ou à la maison, la dernière chose que vous voulez est de passer un mauvais moment, alors profitez au maximum de l’expérience, invitez des amis, arrêtez-vous fréquemment pour vous reposer, profitez du paysage et n’oubliez jamais de vous hydrater.

Courir sur les sentiers finira certainement par vous enchanter et en un tris vous passerez du statut de débutant à celui d’expert des itinéraires de montagne. Mettez donc en pratique tous ces conseils, faites un bon nœud dans vos chaussures, n’oubliez pas l’eau à la maison et préparez-vous à faire de l’exercice d’une manière différente, amusante et très efficace.