10 compétences que tout randonneur à longue distance devrait avoir

Beaucoup de gens choisissent d’aller dans la nature pour échapper au stress et à la pollution qui existent dans les grandes villes. La meilleure façon d’y parvenir est de sortir en portant un grand sac à dos et d’oublier tout cela pendant quelques jours.

Cela semble être une aventure tentante, mais en réalité, la randonnée exige certaines compétences et capacités qui permettront au voyage d’être agréable et non un désastre complet.

1. le ravitaillement intelligent

Lorsque vous êtes absent pendant tant de jours, vous devez penser au nombre de fois que vous devrez faire le plein. Même si votre sac à dos a été bien préparé, il arrivera un moment où vous serez à court de provisions.

Bien qu’ils disent qu’il n’y a pas de bonne façon de procéder, nous pouvons vous assurer qu’il y a une mauvaise façon de procéder. La clé du succès est la planification, et vous pouvez le faire à l’avance dans le confort de votre foyer, avec un seul ordinateur.

Parmi les priorités figurent les coûts et la nourriture. Marcher 5 miles n’est pas la même chose que marcher 40 miles car vos besoins nutritionnels varient considérablement. Vous pouvez anticiper cela à l’aide d’un horloge boussole ou un GPS, ainsi que l’utilisation applications de randonnée pour calculer la distance et les besoins.

Il est fort probable que vous deviez vous nourrir sur le pouce, alors réfléchissez à ce qui suit :

Il mange trop tôt :

Le petit déjeuner est considéré comme le plus important de la journée. Essayez de le rendre abondant et riche en protéines. N’ayez pas peur d’abuser un peu des calories. Pour continuer à marcher, vous devez doubler le nombre de calories que vous avez l’habitude de consommer.

Ne prenez rien pour acquis :

Si vous sentez que votre corps ne réagit pas comme vous l’attendiez, ne le forcez pas. Ne supposez pas que vous pouvez atteindre votre objectif à 100 %. Gardez toujours à l’esprit une marge d’erreur de 10 %.

N’en faites pas trop avec les bagages :

C’est une chose d’être prédictif, c’en est une autre d’être trop prudent. Un bon routard doit porter sur ses épaules ce qui est nécessaire, il choisit donc très bien les outils pour effectuer un long voyage. La nourriture et les boissons doivent faire partie de vos priorités.

Les en-cas sains, surtout ceux qui sont riches en protéines, ne devraient pas manquer. Ils peuvent vous sauver la vie si vous arrivez dans une ville après la fermeture des magasins.

2. respecte la faune locale

man-contemplating-the-mountain

L’une des erreurs les plus courantes commises par les randonneurs est de pénétrer dans l’habitat naturel d’espèces animales féroces sans en avoir la connaissance.

N’oubliez pas que c’est vous qui entrez dans son espace et que vous devez le respecter. Les animaux tels que les ours, les loups et les serpents peuvent se sentir envahis par la présence de l’homme et donc réagir violemment. C’est pourquoi vous devez être prêt à faire face à toute attaque.

Gagnez en hauteur :

Bien que les ours puissent vous attraper si vous grimpez à un arbre et que les loups grattent l’écorce pour vous faire tomber, il est très probable qu’être en hauteur puisse vous sauver la vie.

Ne fuyez pas :

Tous les animaux sauvages ne constituent pas une menace, aussi la course n’est-elle pas toujours une solution

Portez les bonnes chaussures :

Les bottes de randonnée sont idéales pour prévenir une attaque de serpent. N’oubliez pas de faire des recherches approfondies sur le terrain avant de vous lancer dans cette aventure. Vous pouvez garder à portée de main les numéros d’urgence et une liste des poisons et de leurs antidotes respectifs.

Le chaussures de marche ne s’appliquent pas à tous les types de terrain, n’oubliez pas que certains sont plus accidentés que d’autres et qu’il vous faudra plus qu’une bonne assise.

Appliquer la technique du sac à dos

Les serpents à sonnettes abondent en terrain montagneux. Si vous en trouvez un, mettez le paquet devant vous aussi près de vos pieds que possible et passez le plus loin possible.

3. Traversez la rivière avec précaution

river-side man

C’est plus d’une fois que vous rencontrerez un cours d’eau, mais vous ne devez pas laisser cela vous empêcher d’avancer.

Là encore, la pré-enquête peut vous sauver la vie. Il y a des rivières dont les eaux coulent si vite que si elles ne vous noient pas, elles peuvent vous porter un coup fatal à la tête.

Si vous devez passer par le flux, tenez compte de ces conseils :

Il porte des bottes, pas des chaussures :

Le chaussures de marche sont destinés à cette fin : marcher. Dans ces cas, il est préférable d’utiliser chaussures d’eauVous pourrez courir, naviguer, pêcher ou faire de la randonnée, en veillant à ce que l’eau s’écoule et ne s’accumule pas.

Ne sous-estimez pas la puissance de l’eau

Vous ne serez jamais plus fort que le courant de l’eau, mais vous ne connaîtrez le pouvoir qu’il a sur vous que lorsque vous serez submergé. Traitez la rivière avec prudence.

4. Apprendre à faire de l’auto-stop

Voyager pendant tant de jours ne signifie pas qu’il faille toujours marcher. De temps en temps, la route vous oblige à l’emprunter.

Si vous êtes obligé de suivre l’itinéraire établi, un trajet jusqu’à la ville la plus proche, surtout si vous devez vous réapprovisionner, n’est pas mauvais.

Nettoyez-vous :

Avant de prendre la route, nettoyez-vous le visage et les mains. La présentation est très importante.

Souris :

Montrez votre plus beau sourire chaque fois que vous levez le pouce. Les personnes qui conduisent sont plus susceptibles de s’arrêter si elles voient une personne sympathique.

Attendre à un arrêt de bus

Un véhicule est plus susceptible de vous prendre en charge s’il a un endroit où s’arrêter. Mettez-vous en lieu sûr pour vous et le chauffeur.

5. Utiliser le bon matériel

equipment-travel

Allez-y doucement. Profitez du paysage et adaptez votre rythme. Il ne vaut pas la peine de réduire la durée du voyage si vous ne voulez pas en profiter.

D’autre part, s’entraîner un peu avant le cours vous rendra un peu plus performant et la fatigue au retour ne se prolongera pas.

Dans cette partie, vous devez tenir compte du fait que les outils que vous utilisez peuvent être d’une grande aide ou constituer un obstacle lors de vos randonnées.

Investissez dans de bonnes chaussures :

Nous avons déjà parlé de l’importance des chaussures de marche lors des randonnées. N’oubliez pas que vous les porterez pendant 12 à 15 heures par jour, c’est pourquoi l’amortissement et le confort sont très importants.

Il porte des lunettes de soleil :

Il y aura beaucoup d’heures au soleil, donc quelques bonnes lunettes de randonnée permettra de minimiser les effets négatifs.

Il réduit l’effort physique :

Un sac à dos avec cadre extérieur aidera à réduire le poids sur votre dos en répartissant la charge et donc en réduisant la fatigue.

Il est important que vous sachiez qu’un long voyage implique beaucoup d’efforts physiques et de nombreuses compétences, alors perfectionnez votre compétences de survie doit être considéré comme un passif.

6. Dormir à la belle étoile

Dormir à la belle étoile est l’une des parties les plus agréables de la visite. Marcher au soleil et à la chaleur n’est pas du tout agréable par rapport à une nuit fraîche en pleine nature.

Cependant, lorsqu’il s’agit d’installer un campement, tout n’est pas rose. Si vous n’avez même pas de tente, le ciel sera votre toit, mais il sera quand même confortable.

Placez un tissu sur le sol coupé à la taille, puis un coussin et un sac de couchage sur le dessus.

Utilisez vos vêtements comme oreiller. Enfin, prenez une grande respiration et profitez du ciel.

7. S’allonger après chaque promenade

Faire un peu d’exercice, en particulier des étirements, diminue les risques de blessure, prévient les déséquilibres musculaires et accélère le processus de récupération après une longue marche.

Concentrez-vous sur les mollets, les quadriceps, les ischio-jambiers et les hanches, car ce sont les parties du corps qui sont les plus touchées par la marche.

8. N’oubliez pas de vous réchauffer

Tout comme l’étirement après la marche est bénéfique pour notre corps, l’échauffement permet également de prévenir les blessures.

Seulement 10 levées de talons, fentes et mouvements de jambes réduiront le risque d’entorse des chevilles et de projection des muscles sur la route.

9. Modérez votre consommation d’eau

man-with-sed

Courir un risque de déshydratation est aussi dangereux que l’hyponatrémie, c’est pourquoi la consommation d’eau est très importante.

En général, la règle est que chaque personne doit boire 2 litres d’eau par jour, mais chaque corps est différent.

Vous pouvez être guidé par la couleur et la quantité d’urine que vous jetez ; plus elle est foncée, plus vous êtes déshydraté. Une autre option consiste à télécharger une application à partir d’un système d’hydratation.

10. Préparez-vous mentalement pour la tournée

Marcher sur de longues distances peut être un grand défi, non seulement physiquement mais aussi mentalement. Certains jours, la route peut être humide sous la pluie, d’autres sous un fort soleil ou peut-être au milieu de la neige. En bref, ce ne sera pas toujours le chemin de vos rêves, donc préparer votre esprit fait partie du défi.

Quel que soit le temps, marcher jour après jour avec un sac à dos lourd est un défi psychologique, il est donc important d’avoir une attitude positive.