La gymnastique suédoise et l’haltérophilie : Quelle est la meilleure solution ?

Ceux qui souhaitent commencer à s’entraîner sont confrontés à une série de questions : Dois-je pratiquer l’haltérophilie, est-ce dangereux, est-il pratique de soulever des charges avec mon propre poids ? Les réponses à ces questions sont assez subjectives, en fonction de vos buts et objectifs.

C’est pourquoi cet article présente les avantages et les inconvénients des deux options sportives, vous aidant à discerner à la fin de l’article celle qui vous convient le mieux.

Comment savoir si je dois utiliser mon propre poids ou ajouter des charges supplémentaires ?

la gymnastique suédoise

Avant de commencer, il est important de souligner les différences entre ces techniques, car bien qu’elles contribuent toutes deux à améliorer votre résistance physiqueont des distinctions clés que vous devez connaître.

La gymnastique suédoise comprend des exercices libres conçus pour générer un travail physique en utilisant le poids du corps, permettant à la force musculaire de se développer en cohérence avec le poids que le corps supporte normalement.

Par conséquent, en ne méritant pas l’utilisation de machines ou de poids externes, c’est une habitude qui peut être prise partout où vous êtes, en profitant des objets et des espaces qui vous entourent. Parmi les exercices contenus dans cette technique, on trouve : les push-ups, les pull-ups et les chin-ups.

En revanche, le la musculation comprend l’entraînement avec des machines, des barres et des haltères, auxquels des poids externes sont attachés pour augmenter l’intensité du travail et ainsi augmenter proportionnellement le gain de masse musculaire. Certains de ces exercices comprennent : le développé couché, le développé couché sur l’épaule et le poids mort.

Comme mentionné, les deux techniques permettent de développer le tissu musculaire et donc d’augmenter la force et l’endurance.

Cependant, bien que l’utilisation d’un poids externe permette d’obtenir des résultats plus visibles, la gymnastique s’adapte facilement aux circonstances, garantissant la continuité de l’habitude sportive, ainsi que plus de souplesse et de cohésion corporelle lorsqu’il faut supporter son propre poids.

Cependant, il y a beaucoup d’autres aspects à mettre en évidence dans chaque méthode, c’est pourquoi ils seront développés en détail ci-dessous.

5 Avantages de la gymnastique suédoise

1. L’avantage le plus remarquable de la gymnastique suédoise est l’adaptabilité des routines. Il peut être pratiqué à la maison, dans le parc ou en plein air. Il suffit d’avoir suffisamment d’espace pour se déplacer, de connaître les bonnes postures et techniques, et d’avoir le désir d’améliorer sa qualité de vie.

2. La dépense financière est nettement inférieure à celle d’une séance de sport ou de l’achat d’un jeu d’haltères .

3. Actuellement, plusieurs villes disposent dans leurs parcs de loisirs de quelques barres de hauteur (parallèles), ces structures métalliques auxquelles vous vous accrochez avec vos mains, en essayant de soulever votre corps autant que possible, ce qui vous permet d’utiliser votre propre poids comme charge de travail.

4. Vous aurez des épaules plus fortes et plus développées. En soulevant des haltères, notre corps supporte la majeure partie du poids sur le dos tandis que la gymnastique suédoise, comme le push-up inversé, aide à entraîner directement les épaules.

5. Une formation plus amusante et plus satisfaisante. Il est facile de tomber dans la monotonie lors de la pratique de l’haltérophilie, car sa diversité se limite généralement à la seule augmentation progressive de la charge, tandis que la gymnastique comprend des virages et des manœuvres plus variés.

3 Inconvénients de la gymnastique suédoise

1. Malheureusement, la gymnastique suédoise n’est pas accessible à tous. Bien que ses exercices offrent beaucoup de liberté, pour améliorer les performances, il faut essayer différents angles et barres, ce qui limite les progrès des personnes en surpoids.

2. En revanche, la gymnastique suédoise n’est pas très utile si l’objectif est d’augmenter sensiblement la force et la taille des muscles. Cette technique, plus que l’augmentation de la taille, permet de tonifier les muscles, tout en travaillant simultanément la coordination motrice et l’endurance physique.

3. La gymnastique suédoise augmente la force des muscles de la ceinture scapulaire supérieure (du tronc vers le haut), sauf pour le dos où le travail avec des machines donne de meilleurs résultats.

De plus, pour tonifier les jambes (surtout les plus fines), nous recommandons l’utilisation de machines telles que la presse à jambes, la monteuse d’escalier, ou encore la Tapis roulant avec la possibilité d’adapter les niveaux de difficulté et de résistance.

5 Avantages de l’haltérophilie

l'haltérophilie

1. En ce qui concerne les avantages de l’haltérophilie, le plus notoire est sa rapidité et son efficacité impressionnantes pour augmenter la force et la musculature du corps. Qu’il s’agisse d’utiliser des haltères ou de grosses machines, ce procédé est le roi incontestable du gain de force.

2. Bien que cela puisse sembler faux, pour certaines personnes, la gymnastique est très laborieuse car elles ne se sentent pas capables d’effectuer les manœuvres, elles penchent donc leur affinité vers l’haltérophilie.

En ce sens, les routines consistent à effectuer des répétitions du même exercice, en alternant la charge utilisée, et en prévoyant de courtes pauses de 60 secondes maximum entre chaque séquence, afin d’éviter la fatigue musculaire.

3. Un exercice constant avec des poids externes active les fibres musculaires à contraction rapide qui, comme leur nom l’indique, génèrent une plus grande contraction musculaire pendant l’exercice, augmentant ainsi la force et contribuant à une formation plus rapide de la masse musculaire.

4. Les personnes qui font de l’exercice sont généralement découragées par le fait qu’elles ne voient pas rapidement les résultats de leur entraînement, auquel cas l’haltérophilie est bénéfique. De même, l’utilisateur éprouve de la satisfaction à indiquer le poids qu’il a ajouté à sa routine, par rapport au poids utilisé les premiers jours.

5. Il existe sur le marché du sport une large gamme d’instruments qui peuvent vous aider à éviter des blessures indésirables, et qui, combinés à une bonne technique, peuvent porter les résultats à un niveau maximal. Deux d’entre eux sont les ceinture d’haltérophilie et le chaussures de levage.

6 Inconvénients de l’haltérophilie

1. Le premier inconvénient, et le plus connu, est la nécessité de disposer d’un équipement et d’un espace physique appropriés, ce qui nécessite le paiement d’un abonnement à une salle de sport, ou l’investissement important que représente l’achat de diverses machines à installer chez vous.

2. Si vous ne choisissez pas une destination avec un hébergement 5 étoiles et une salle d’entraînement incluse, vous ne pourrez pas faire vos exercices lorsque vous partirez en voyage ou que vous déciderez de prendre des vacances bien méritées.

3. La possibilité de subir un préjudice indésirable est plus grande. Ici, la posture lors de l’exécution des exercices joue un rôle crucial. Vous devez donc toujours garder une position ergonomique en évitant de soulever plus de poids que votre corps n’est capable de supporter.

4. Il ne convient pas aux personnes souffrant de lésions ou de troubles de la colonne vertébrale, car il peut accentuer la blessure et entraîner une instabilité, ce qui affecte gravement la qualité de vie.

5. La gymnastique permet de faire plus de tours et de manœuvres impressionnantes, alors que cette technique consiste uniquement à soulever plus de poids au fil du temps, ce qui peut être si ennuyeux qu’il conduit à l’abandon de l’habitude.

Si certains exercices de gymnastique peuvent servir d’initiation au monde de l’haltérophilie, le levage ne confère pas beaucoup de compétences compatibles avec la gymnastique.

Gagner en force ou s’adapter à mon confort ?

calistenia

Le débat sportif entre le choix de la gymnastique ou de l’haltérophilie dure depuis des années. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de preuve d’un quelconque facteur mettant positivement en évidence l’un par rapport à l’autre.

Par conséquent, au lieu de réfléchir à laquelle des deux techniques est la meilleure, la meilleure chose à faire est de dresser une liste de vos objectifs et buts, ainsi que du temps et des ressources dont vous disposez pour les atteindre, et de choisir ensuite objectivement l’option qui répond le mieux à vos besoins.

Si votre objectif est d’augmenter de manière significative votre force, la taille de vos muscles et votre endurance, l’haltérophilie est la meilleure option, mais si en plus de gagner en force, vous souhaitez améliorer votre coordination et votre flexibilité, alors essayez la gymnastique.

Mais que faire si les deux techniques vous intéressent ?

La gymnastique suédoise peut-elle être associée à l’haltérophilie ?

Une troisième alternative à cette décision est de combiner les deux techniques, car comme expliqué ci-dessus, elles peuvent être parfaitement complémentaires. En combinant la rapidité de la prise de force et de la masse musculaire avec les poids, et la diversité de la gymnastique et des techniques, il est possible de créer des routines solides qui vous gardent accrochés.

Aujourd’hui, tant les institutions sportives que les personnes qui effectuent des entraînements indépendants ont décidé de s’inscrire dans cette tendance. Parmi certaines des combinaisons appliquées :

  • Larges barres de pronation
  • Biceps bouclés avec barre droite
  • Presse inclinée avec barre
  • Des têtes d’affiche avec les pieds sur terre
  • S’accroupir avec des haltères
  • Le squat des bars profonds
  • Poids mort conventionnel
  • Pompes normales et inversées
  • Aviron inversé
  • Levée du talon accroupi
  • Jumeau debout et assis dans la machine
  • Presse inclinée avec barre
  • Arrière-plans et machine parallèles
  • Presse militaire permanente

Les adeptes de cette tendance affirment que la combinaison de ces exercices avec des augmentations progressives de 2,5 % du poids à soulever, plus des pauses de 40 à 60 secondes entre chaque série (sans parler de l’échauffement précédent), génère des résultats plus importants.

La décision finale vous appartient à vous seul. Évaluez votre condition physique actuelle, observez l’environnement à la recherche d’un milieu et d’objets appropriés que vous pouvez utiliser comme instrument de sport, et en fonction de cela, procédez au choix de l’option qui vous convient le mieux.

N’oubliez pas de vous fixer des objectifs réalistes à atteindre à court, moyen et long terme ; et surtout, soyez constant et responsable, il ne s’agit pas seulement d’améliorer votre apparence physique mais aussi d’augmenter votre qualité de vie et surtout, de prendre soin de votre santé tant physique que mentale.